Poème bardique – Dans le tumulte du monde, apprendre à être, agir et œuvrer dans sa juste vérité

locronan-dalles-librairie-celtiqueLa colère exalte son feu à pleine puissance
Dans l’à tout prix ignorance d’être.
Tout est occlusion cervicale, mésalliance,
Déréliction d’esprits agités de paraîtres.

Une scène de tumulte s’érige.

Les fuyards incontinents, proprement atterrés,
Redoutent de voir leur confort bouleversé.
Leur corps-pantin mis en déroute, s’agitent
Et donnent à voir l’absurde spectacle de héros
Indignés, pourtant si peu pusillanimes
Qui ont perdu leurs valeurs et qui très vite
Ont soif de Lumière à s’en sevrer,
Radieuse pilule des torpeurs de l’Ego.

stries plageOui
L’ire saisit la plèbe d’une convulsive panique
Elle gronde et racle frénétique
La moëlle des os d’humains détournés d’eux-mêmes.
Elle envahit leurs sens d’un suc amer
Liquéfiant force, explosant les nerfs
Elle pourfend la sérénité du gai rire.
Seule demeure l’aveuglante perspective
D’exister dans la peur de jouir, de mourir.

La Chute annoncée par l’Unique,
La voici trop bien ancrée dans les mœurs.
Elle s’annonce illusoire et sévère,
Œuvrant de préjugés en préjugés dans la matière,
Spirituel anathème des Dieux d’hier.

« Qu’en est-il des Dieux d’aujourd’hui ?
Qui écoute ? »
Me chante Brigantia sous l’étoile Tandour…

Ys - Dahut - Baie de Douarnenez Soudain, évanouissement des pensées :
Voici que l’ondée vient caresser la côte de la Baie.
Elle lustre mes vœux intimes de gloire écharpée,
Et accomplit le rêve des Dieux, tout en clarté.

Une veine d’argent zèbre les cieux, l’espace,
Retour vers un océan d’ancrages.
Mon regard sur l’horizon prend toute sa place.
L’immensité d’un souffle irradie alors
L’argent des brumes, la fragrance de l’écume.
S’imposent alors à moi tout à la fois Vie et Mort :
Infinie plénitude d’un ciel gwenn et glaz.

Agir et œuvrer dans sa vérité essentielle,
Celle d’être entier dans le royaume de l’humus
Là où l’odeur de l’humanité demeure pourtant si crue, si aigre.
Je suis là, traversé par le chant du monde
Et se révèle à moi une vérité intime, de joie infime :

Ma vie tient d’une passion d’être chaque jour renouvelée,
Dans la Foi
En Conscience
Avec Lucidité.

Taliesin
26e journée du Premier Grand Quartier Roue 2

Une réflexion au sujet de « Poème bardique – Dans le tumulte du monde, apprendre à être, agir et œuvrer dans sa juste vérité »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *