vertige

Vertige de Beauté

Vertige vers l’horizon. Émergence de beauté.

vertige
La mer impose gloire et puissance de la déesse Océane. Elle nous rappelle l’enjeu de forces divines qui nous dépassent en ce micro-monde qui s’agite et qui vibre de vie, de mort, de joie, de peur, d’inconscience et de déraison.

Allons plus haut que cette étendue fracassée par l’onde pluvieuse, qui se dessine au loin et s’impose. Levons encore les yeux.

vertigeSaisissement inouï de l’Être. Reflet de notre propre immensité.

Se déploient les nuages, une densité inatteignable où agissent le cumul tumultueux des cieux, le rayonnement de Belenos en sa grandeur, le chant d’Ael venu des profondeurs d’Ys… L’abîme du Temps se découvre dans la vérité d’une lumière qui caresse l’ombre et qui touche au cœur, dans le grandiose, dans la beauté, fille de la splendeur. Et, dans la reliance, on sent la présence de forces entrelacées de grâce sonder l’espace nébuleux du ciel.

Nous, mortels égocentriques, en bataille pour trouver notre place sur ce bout de rocher, d’eau et d’atmosphère perdu dans l’infini du cosmos, sentons notre Être en ces instants saisi, notre espace intérieur se retourner face à cet océan céleste d’humilité.

Honorons les Divinités pour cela, pour cette vérité qui nous accorde avec nous-mêmes, avec l’univers qui se déploie au-delà, au regard du Grand Dessein.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.