Passages des Solstices

ciel-solstice-dhiver

Ciel de solstice d’hiver

Les solstices sont tels des océans de nuit et de lumière soumis aux grandes marées des cieux, au pouvoir des Dieux du passage. Au crépuscule d’un solstice, il est des hommes et des femmes qui lèvent les yeux vers le ciel et posent leur main sur leur ventre. Ils sentent alors une étincelle de délicatesse vibrer en leurs cœurs et un feu intime vrombir en leur chaudron. Il suffit d’une fois pour être œuvré à jamais.
Car, quelque soit l’épaisseur de la nuit, quelque soit le temps de présence accordé aux étoiles les jours qui suivront, ce feu ne se tarira plus et se reflètera à jamais dans leurs pupilles sidérées.

Il en est ainsi et pas autrement des réalités divines et du chant du monde.

Cependant, distraits, les autres se détournent, regardent ailleurs, demeurent endormis. Et la Terre qui bénit la danse boréale et australe du soleil et s’incline face à l’inéluctable destin des cieux régi par le Maître brumeux du Temps, attend un éveil qui ne viendra peut-être jamais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *