Archives de catégorie : Métamorphoses du Tarot de Marseille

Métamorphose du Tarot de Marseille : Le Bâteleur

cerridwen-tarot-le-bateleur

Le Cheminant :
« Toi Mère maîtresse des arts magiques et du chaudron ; réponds-moi, que veux-tu que je te chante ? »

Kerriwena :
« Chante-moi parmi les vingt-deux strates à traverser sur ton chemin, la mise à mort qui agit en toi jusqu’à ce que les mortels l’apprennent aujourd’hui. »

Le Cheminant :
« Première fontaine de sens : je ne suis pas. Perdre l’essence de ses normes et de ses désirs est explosion de l’Un et contact avec le multiple prisme divin. Je me retourne alors et voit soudain la vérité : mes souvenirs sont des cadavres, mes pensées des zones en friche, ma vie une mascarade. Cependant mon sang demeure la clé du lien suprême. Le voici versé.
J’arpente alors les ruines de l’existence. Sur le chemin, les repères sont légions d’étoiles qui vainement scintillent pour me secourir dans la brume du temps. Il ne suffit que d’un souffle de relâchement pour que la flamme transforme la substance de mon intimité en un faucon d’or et d’argent. »

Métamorphose du Tarot de Marseille : Le Mat – Le Cheminant

Le Mat - druide

Le Cheminant :
« Toi Mère qui navigue entre le Monde des Dieux et celui des hommes ; réponds-moi, que veux-tu que je te chante ? »

Kerriwena :
« Chante-moi parmi les vingt-deux strates à traverser sur ton chemin, l’élan primordial qui agit en toi jusqu’à ce que les mortels l’apprennent aujourd’hui. »

Le Cheminant :
« Le commencement tend vers l’Indicible. Lumière unique dans la nuit de l’ignorance et de la peur. Mes trois chaudrons plongés dans la matrice des dieux façonnent la matière intime de mon être en un prisme de splendeur et la substance divine qui s’en émane crée le germe de mon devenir. J’avance pas à pas dans le Grand Noir. Je suis énergie de vie, propulsée dans la confiance et la paix. »

Pertinence du site :

  • le mat (1)