Par l’Awen et l’eau de Brigia

imbolc-eausacree-lustration
Dour court,
Le long de la colline
Dour court,
Limpide et cristalline
Dour court,
Caresse l’échine des pierres
Dour court,
Coule le long des fils de lierre
Dour court,
Purifie corps et âmes d’hier…

Et Brigantia la douce
En ce matin, bénit
La rosée d’Imbolc sur la mousse.

Et l’onde de la source frémit,
Mon coeur lustré devient fontaine.
Bringind’eau
m’enveloppe, me saisit.
Et par l’eau
Se répandent heurts et peines.

Jaillit alors en moi l’eau souveraine
Qui chante en moi la vie
Fait briller en moi la nuit.

Jaillit en moi la mélopée du temps
La douce joie d’être vivant,
De vibrer aux sources du printemps.

7 réflexions au sujet de « Par l’Awen et l’eau de Brigia »

    1. Taliesin Auteur de l’article

      Merci. Être touché, c’est être en mouvement. Que cela vous aide sur le chemin est mieux encore. @ bientôt et encore merci pour votre présence ici.

      Répondre
  1. Sol de Agua

    Bonsoir, touchée et traversée par votre poème sublime,
    j’aimerais m’inspirer de votre poème pour créer un chant.
    Seriez-vous d’accord pour que vous envoie la mélodie proposée ?
    Il y a t-il une adresse mail à laquelle je peux vous écrire ?
    Coeur à coeur,

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *